drapeau europe

 

 

 

  • La Directive 89/656/CEE du 30 novembre 1989

  • La Directive 89/686/CEE du 21 décembre 1989

 

La législation sur les Equipements de Protection Individuelle (E.P.I.) Deux directives concernent les EPI :

 

1/ La directive 89/656/CEE du 30 novembre 1989

La directive fixe des prescriptions minimales de sécurité et de santé pour les utilisateurs d'EPI.

L'Equipement de Protection Individuelle doit :

  • Etre approprié par rapport aux risques à prévenir, sans induire lui-même un risque accru.

  • Tenir compte des exigences ergonomiques et de santé du travailleur.

  • Convenir au porteur, après tout ajustement nécessaire.

  • N'être utilisé que pour les usages prévus

  • Etre conforme à la notice d'instructions.

 

2/ La Directive 89/686/CEE du 21 décembre 1989 .

Elle s'adresse aux fabricants d'EPI.

Elle définit les obligations du fabricant

1/La procédure de certification des EPI :

Avant de mettre un EPI sur le marché , le fabricant doit réunir un dossier technique ainsi que des gants et les soumettre à l'organisme notifié pour que celui-ci réalise un examen CE de type.

2/ Le contrôle des EPI fabriqués

Il existe 3 catégories d'EPI :

  • Catégorie 1 : risques minimes : exemptés d'examen CE

  • Catégorie 2 : risques intermédiaires

  • Catégorie 3 : risques irréversibles et mortels : tous les EPI vendus par PIERCAN entrent dans cette catégorie. 

Chaque année des échantillons sont prélevés sur la production.

Les échantillons prélevés doivent obtenir au moins les mêmes performances que lors de l'obtention de l'AET initiale. Dans le cas contraire l'organisme notifié peut aller jusqu'à imposer le retrait de la référence concernée.

 

3/ Les normes Associées

A/ La norme EN 420 (septembre 2003)

 

 

Norme principale valable pour l'ensemble des gants.

Elle définit les critères de conception , de marquage et d'information pour tous les gants de protection et les manchettes.

 

  • Conformité du PH

  • Instructions de lavage

  • Tailles et dimensions

  • Mesure de la dextérité

 

  • Marquage du gant et de l'étiquette (exemple)

      • Nom du fabricant

      • Référence du gant avec la taille

      • Semaine et année de péremption

      • CE suivi du n° de l'organisme en charge de la surveillance

      • Pictogrammes en référence aux normes revendiquées.

 

  • La notice d'instructions (exemple)

      • Le nom et l'adresse complète du fabricant

      • La référence du gant avec la taille

      • La référence de la norme spécifique

      • Les pictogrammes expliqués ainsi que les valeurs obtenues

      • Instructions d'entretien

      • Les risques d'allergies.

 

 

B/ La norme EN 388 : protection contre les risques mécaniques

 
mechanical_risks_picto


Un gant de protection contre les risques mécaniques doit atteindre le niveau de performance 1 ou un niveau supérieur pour au moins une des propriétés ci-dessous :

 

ESSAI

NIVEAU 1

NIVEAU 2

NIVEAU 3

NIVEAU 4

NIVEAU 5

Abrasion (nombre de cycles) a

100

500

2000

8000

-

Résistance à la coupure par tranchage b

1,2

2,5

5,0

10 ,0

20,0

Résistance à la déchirure (N) c

10

25

50

75

-

Résistance à la perforation

(N) d

20

60

100

150

-

 

C/ La norme EN 374 : gants de protection contre les produits chimiques

 
chemical_resistant_picto

NB : Pour chaque modèle de gants recommandé pour une utilisation contre des produits chimiques, les indices de performance obtenus pour les essais mécaniques doivent être indiqués dans la notice d'informations fournie par le fabriquant.

Principe : chaque gant de protection /produit chimique est classé selon le temps de passage pendant lequel le gant empêche la perméation de chaque produit chimique :

 


TEMPS DE PASSAGE MESURE en minutes

INDICE DE PERFORMANCE A LA PERMEATION

< 10

1

> 30

2

> 60

3

> 120

4

> 240

5

> 480

6

Un gant doit être considéré comme étanche aux produits chimiques s'il obtient un indice de performance au moins égal à 2 pour TROIS produits chimiques d'essais pris dans la liste ci-dessous :

CODE LETTRE

PRODUIT CHIMIQUE

NOMBRE CAS

CLASSE

A

METHANOL

67-56-1

Alcool primaire

B

ACETONE

67-64-1

Cétone

C

ACETONITRILE

75-05-8

Nitrile

D

DICHOLOROMETANE

75-09-2

Hydrocarbure chloré

E

CARBONE DISULFURE

75-15-0

Composé organnique contenant du souffre

F

TOLUENE

108-88-3

Hydrocarbure aromatique

G

DIETHYLAMINE

109-89-7

Amine

H

TETRAHYDROFURANE

109-99-9

Ether hétérocyclique

I

ACETATE D ETHYLE

141-85-5

Ester

J

N-HEPTANE

142-85-5

Hydrocarbure saturé

K

SOUDE CAUSTIQUE 40 %

1310-73-2

Base inorganique

L

ACIDE SULFURIQUE 96 %

7664-93-9

Acide minéral inorganique

 
waterproof_picto

Pictogramme pour les gants imperméables à l'eau et ayant une faible résistance chimique et les gants imperméable à l'air ou à l'eau.

 

D/ La norme EN 421 : gants de protection contre les rayonnements ionisants et la contamination radioactive

 
contamination_picto


La protection contre la contamination radioactive est vérifiée par l'intégrité du gant.

 
ionising_picto

Pour obtenir le pictogramme de gants de protection contre les rayonnements ionisants, plusieurs tests doivent être entrepris :

  • Résistance à la fissuration sous l'action de l'ozone

La dégradation des matériaux élastomères sous l'effet de rayonnement ionisants peut être assimilée en première approximation à leur comportement sous l'action de l'ozone. Ainsi la résistance à la fissuration sous l'action de l'ozone peut être elle utilisée comme moyen de sélection de gants devant offrir une résistance aux rayonnements ionisants.

NIVEAU DE PERFORMANCE

ETAT DU MATERIAU

1

Fissurations apparentes à 10 % d'élongation

2

Pas de fissurations apparentes à 10 % d'élongation

3

Pas de fissurations apparentes à 20 % d'élongation

4

 Pas de fissurations apparentes à 100 % d'élongation

  • Détermination de l'épaisseur Equivalente de plomb

2 méthodes : source de rayons X ou source de rayons gamma

  • Le pouvoir d'atténuation des rayonnements va de 0,05 mm de plomb à 0,50 mm .